Histoire du Vin café et fleurs

Histoire du vin de Didier Nourrisson

Histoire du vin est un livre écrit par Didier Nourrisson. On y retrouve 4 grands chapitres mettant en exergue la consommation du vin en France. Tout au long du livre, on découvre l’évolution du vin au cours des siècles ainsi que son usage, sa consommation, ses vertus… On plonge au cœur des consommateurs et non des producteurs.

Histoire du vin est paru le 6 avril 2017 aux Editions Perrin.

Quelques proverbes sur le vin pour commencer

Avant de débuter la lecture du livre Histoire du vin, découvrons quelques proverbes sur le vin afin de se mettre dans l’humeur adéquate :

  • “Si le vin manque, il manque tout.” – Proverbe latin
  • “Le vin est le lait des vieillards.” – Platon
  • “Une journée sans vin est une journée sans soleil.” – Proverbe provençal
  • “Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets.” – Salvador Dalí
  • “Au matin, bois le vin blanc. Le rouge au soir, pour faire le sang.” – Proverbe bourguignon
  • “Le vin est le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit.” – Louis Pasteur

Mon avis sur Histoire du vin – Note 3,5/5

Il faut être honnête, j’adore le vin et j’adore me prendre au jeu des senteurs et dégustations. Il est simple d’obtenir de nombreux livres traitant de ce domaine. Lorsque j’ai parcouru le résumé d’Histoire du vin, je me suis laissée tenter par cette nouvelle route. Découvrir d’une autre manière le vin à travers sa consommation et non sa production. On se laisse porter par ces différentes époques où l’on comprend son importance dans la société, que cela soit au niveau religieux, médical, nutritif, social…

Ce qui m’a plu dans ce livre est le fait qu’on note l’importance du rôle du vin dans la vie des aristocrates comme celle des paysans. On le note aussi dans le quotidien des chevaliers et des soldats en temps de grande guerre.

On comprend qu’au fur et à mesure du temps, le vin était un ‘médicament’, un nutritif et finalement une boisson mauvaise pour la santé. A notre époque, on souligne davantage les dangers d’une surconsommation de l’alcool à travers les publicités. Une partie est dédiée à la loi Evin. Sur ces dernières décennies, les amateurs de vin commencent à naître, la bonne consommation est mise en exergue et le rôle du vin et de la femme perce enfin.

Beaucoup de choses nous semblent aberrantes aujourd’hui, telles que les recettes contre certains maux à base de foie de loup et de vin. Mais à l’époque, on y croyait et on croyait surtout aux valeurs nutritives du vin. A tel point, que l’on pouvait voir dans les manuels scolaires de 1930, des bons points accordés aux élèves sur cette boisson nutritive.

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.