Titanic 2 avril 1912

Le paquebot de la White Star Line était-il maudit ? Il semblerait qu’il portait dès sa naissance le malheur qui l’accablait. Le destin lui réservait une mort certaine malgré les aides, les secours qui ont pu et auraient pu lui être fournies.

De nombreuses suppositions ont été soulevées sur le Titanic : il aurait été maudit, ce fut une conspiration, il n’a jamais navigué, c’est l’Olympic qui aurait pris le large, il était voué au malheur dès sa construction…

Découvrons ensemble si le navire de la White Star Line était maudit !

La malédiction du Titanic

Les présages du Titanic

Le nom du paquebot : Titanic

Titanic provenait du terme Titan.

Retournons quelques millénaires avant avec les philosophes et écrivains de l’antiquité tels que Ovide, Homère, Xénophon… Ils ont retranscrit les histoires des dieux et déesses grecques/romains, ils nous ont conté leur origine et leur puissance. Ainsi, si nous faisons appel à notre mémoire, nous nous souviendrons des Titans et de Zeus. Ces Titans étaient au nombre de six, ils étaient les enfants d’Ouranos (le ciel) et de Gaïa (la terre). Un jour, les Titans se confrontèrent à Zeus (Jupiter), ils perdirent la bataille. Zeus les envoya dans le Tartare, encore en-dessous des Enfers.

TItanic 10 avril 1912 Southampton
Le Titanic, le 10 avril 1912 quittant Southampton

Le Titanic devait-il rejoindre les six autres Titans dans les Enfers ? Le paquebot connu un sombre destin et s’engouffra dans les eaux noires et profondes de l’Atlantique.

L’incendie de charbon à Belfast

Le 2 avril 1912, des essais de charbon étaient en préparation. Le Titanic prend ainsi la direction de Southampton vers 20 heures. Malheureusement, les employés s’apercevront d’une fumée sortant de la soute numéro 6. Le feu avait pris.

Titanic 2 avril 1912
Le Titanic part pour ses essais en mer le 2 avril 1912

Ils mettront 11 jours pour l’éteindre, soit le 13 avril à 13 heures. Eteindre un feu dans ces conditions (chargé de charbons par soute, dans un grand navire…) est complexe cependant, s’il est maitrisé il est possible de pouvoir l’étouffer progressivement tout en refroidissant les parois.

billet passager titanic 10 avril 1912
10 avril : départ de Southampton.
Billet d’un passager alors que l’incendie n’était pas encore éteint

Est-ce que cela avait fragilisé la coque du Titanic ? Les experts affirment que non, car le feu a été maîtrisé dès le début jusqu’à la fin afin d’éviter les dégâts.

Le Titanic a-t-il vogué avec des passagers à son bord alors qu’un feu était prononcé ? Oui, le 10 avril à 12h15, les premiers passagers de Southampton ont embarqué.

390904

Quel est cet étrange chiffre ? Il a été découvert sur la quille du Titanic ce numéro. Mais que cela peut-il bien signifier ?

Si nous lisons les chiffres de cette manière-là, vous découvrirez un message :

  • Le 3, un E
  • Le 9, un P
  • Le 4, un N
390904 NO POPE TITANIC
390904 NO POPE

Ainsi, nous obtenons : EPOPON. En le lisant à l’envers, nous obtenons No Pope (Pas de Pape). Il était dit que ce fut un message codé et beaucoup d’ouvrier virent en cette inscription un mauvais présage. Le Titanic était par définition maudit.

 Une momie à bord du Titanic

Cette momie est la princesse Tcheser-Ka-Râ (décédée en 1 600 av. J.-C.). Elle symbolisait la malédiction pour celui qui la détenait. Lorsqu’elle fut découverte en 1892 à Thèbes, sur les cinq archéologues, quatre furent maudit en à peine un jour :

  • Deux moururent : l’un d’un coup accidentel de fusil, une heure après la découverte, l’autre d’un accident, le lendemain.
  • Deux firent banqueroute, le lendemain de la découverte
  • Le dernier archéologue anglais offrit le coeur de la princesse à sa soeur, qui cette dernière vivra entouré de morts et d’accidentés dont son fiancé et sa meilleure amie.

La malédiction suivit car cette fameuse soeur donnera ce coeur au British Museum, ceux qui le transportera vivront également de terribles événements.

John Jacob Astor et son épouse Madeleine, Titanic
John Jacob Astor et son épouse Madeleine, Titanic
Source https://commons.wikimedia.org/wiki/File:JJAstorIV.jpg

Celui qui en fera l’acquisition sera John Jacob Astor, le plus riche passager du Titanic. Il mourra avec le paquebot tout en s’assurant que sa femme, Madeleine, serait sauvée.

 

Les secours, le destin

Les alertes de glaces

Le Titanic ignorera du début jusqu’à la fin les messages d’alerte concernant la présence de glaces, de grands champs de glaces et d’icebergs. Ils seront en majeur partie ignorés par Jack Philipps, le chef du télégraphe sans fil. Cependant, à 13H42, lorsque le Baltic envoie un message s’adressant directement au commandant Smith, ce dernier aura conscience des champs de glace. Le Titanic déviera légèrement sa trajectoire.

Au total, le Titanic aurait pu être alarmé dès 9h, 13h42, 13h45, 14H31, 21h40 (avec enfin la précision exacte des coordonnés des icebergs) et enfin à 22H44 avant que le Titanic ne frappe l’iceberg à 23H40.

Commandant Smith et Jack Philipps : SOS
Smith & Jack Philipps ordonnant d’envoyer le message de détresse
Source: « The Wireless Man » by Francis A. Collins, Grosset & Dunlap Publishers, New York, Copyright 1912 by The Century Company.

Pourquoi Jack Philipps aurait-il ignoré ces messages ? Il y avait un enjeu commercial derrière tous les messages qu’il recevait et envoyait. En somme, il était submergé de travail et devait traiter ce qui pour lui était une priorité. Cependant, quand il commencera à envoyer les messages de secours, il saura se montrer très réactif et très professionnel jusqu’à ce qu’il sombre avec le Titanic.

Pourquoi le commandant Smith n’a-t-il pas pris plus au sérieux la présence de grands champs de glace ? Bien qu’ils étaient à la mi-avril, il était courant de retrouver dans le coin de Terre-Neuve des glaces à cette époque de l’année. Il était accoutumé à gérer ce type d’obstacles mais ne s’était pas préparé à ce que le navire puisse en être blessé gravement.

Le Titanic aurait-il pu être secouru plus rapidement ?

Autour du Titanic un nombre de bateaux était présent mais dont la distance était plus ou moins lointaine. Il y eut :

  • le Provence qui reçut l’alerte dès 00h15,
  • Le Carpathia, à 00H25, qui répondra positivement et mettra plein gaz. Ils étaient situés à 107,59 km. Ils arriveront vers 4h du matin.
  • le Mount Temple à 00H30 et qui se situait à 91 km (ils annoncèrent qu’ils se portaient à leur secours),
  • Le Frankfurt, à 00H34, qui fera répéter deux fois au Titanic quel était le message à plusieurs vingtaines minutes d’intervalle. Lors du procès, bien qu’il y ait eu non assistance à personnes en danger, ils ne seront pas portés pas coupable car le navire se trouvait à 315,35 km de la White Star Line.
Carpathia à New York avec rescapés du Titanic
Le Carpathia arrivant à New-York avec les rescapés du Titanic

D’autres navires avaient été perçus, mais on ne saura jamais qui ils étaient, surement des petits navires pêcheurs.

Maudit le Titanic ?

Maudit ou non, le Titanic essuiera de nombreuses occasions manquées d’être sauvé. Tout faisait pour qu’il soit engouffré dans les pénombres de l’océan, que cela soit à travers son nom, les présages, les alertes pour empêcher le navire de prendre le large ou d’avancer dans une direction glacée. Son avenir était tracé dès sa naissance et rien ne pouvait aller à son encontre.

Pour aller plus loin

Je vous invite à découvrir les chroniques historiques rédigées sur le Titanic avec :

 

Sources :

http://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2017/01/04/26010-20170104ARTFIG00236-titanic-le-recit-des-survivants-publie-dans-le-figaro-en-1912.php

http://gallica.bnf.fr/blog/01012013/le-naufrage-du-titanic-dans-la-presse-1912

Livre Le Titanic de Gérard Piouffre

Sources photos : Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.