temple de l'amour versailles

Le Temple de l’Amour est un nom qui laisse rêveur sur sa définition, son apparence, son origine et surtout sur les amours qu’il a pu abriter au temps de Marie-Antoinette.

Le Temple de l’Amour de Marie-Antoinette

Son origine

Le Temple de l’Amour est situé à l’est du jardin anglais du Petit Trianon. Le château du Petit Trianon a été créé sous le règne de Louis XV et a été ouvert au public en 1768. Son architecture s’inspire de la mode de l’époque : à la grecque.

En 1774, lorsque Louis XV décède, Louis XVI et Marie-Antoinette montent sur le trône. Le nouveau roi offre à sa jeune épouse les clés de ce domaine : le Petit Trianon.

Anciennement, un jardin botanique, la reine Marie-Antoinette en fera un jardin à l’anglaise. La vue qu’elle avait depuis ses fenêtres du château du Petit Trianon lui déplaisait. Richard Mique, célèbre architecte, proposera un embellissement du domaine avec, entre autre, la création du Temple de l’Amour.

vue temple de l'amour depuis trianon
Vue depuis la chambre de la reine au Petit Trianon sur le Temple de l’Amour

Marie-Antoinette consentira à la création du Temple de l’Amour dès le 5 mai 1777. C’est en juillet 1778, que cette oeuvre architecturale prendra définitivement jour. Situé à l’est du jardin anglais du Petit Trianon, le Temple de l’Amour est une oeuvre néoclassique. Il est entouré d’une rivière artificielle que Richard Mique a créé et prend place sur la plus grande île (il en existe deux).

Son architecture

Dressé de 12 colonnes corinthiennes et d’une coupole surbaissée, Le Temple de l’Amour regorge de symboles liés à l’amour avec « couronnes de roses, carquois, brandons en sautoir, flèches liées de rubans et enlacées de roses et de feuilles d’olivier ».

L’intérieur comme l’extérieur sont :

  • aux corniches formées de roses, cornillons, moulures de rais de coeur, de perles et d’oves.
  • aux soffites de rosaces et de fleurons.
statue temple de l'amour Amour taillant son arc dans la massue d’Hercule
L’Amour taillant son arc dans la massue d’Hercule.
Statue au centre du Temple de l’Amour

En son centre, contrairement à ce que lui suggérait Joseph Deschamps,  Marie-Antoinette décidera d’installer une copie de la statue de Bouchardon : LAmour taillant son arc dans la massue dHercule. Elle évoque un amour différent de ce que l’on pouvait imaginer à l’époque, c’est-à-dire un cupidon potelé. Ici, nous retrouvons un adolescent mince et souple. Il est dans le mouvement.

Que y faisions-nous au Temple de l’Amour ?

Un plaisir au calme : le Temple de l’Amour se dévoilait aux yeux de Marie-Antoinette, lorsque cette dernière regardait à la fenêtre de son boudoir ou de sa chambre du château du Petit Trianon. On peut également se laisser imaginer que cela aurait pu être un endroit de lecture.

Un plaisir festif : le 3 septembre 1778, on inaugura cette belle création pr une fête resplendissante. Il saura également le lieu de d’autres réceptions telles que lors de la visite du frère de Marie-Antoinette, Joseph II en août 1781 ou lors de la venue du comte du Nord, en 1782.

Là encore, on peut se laisser imaginer un endroit discret qui arbitrait les amours les plus interdits ou les plus passionnés.

Temple de l'amour fête de nuit comte du nord
Fête de nuit donnée par la Reine au comte du Nord à Trianon d’Hubert Robert, vue sur le Temple de l’Amour
Source : Musée des beaux-arts de Quimper

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en découvrir davantage sur Marie-Antoinette ou sur Versailles, je vous encourage à lire mes différentes chroniques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.