seuls les enfants savent aimer cali

Seuls les enfants savent aimer est le premier livre écrit par le chanteur Cali. Pendant quelques mois, nous allons vivre les sentiments, les comportements d’un jeune garçon âgé de 6 ans, juste après le décès de sa mère. Cet enfant se nomme Bruno.

Seuls les enfants savent aimer a été publié aux Editions Cherche-midi le 18 janvier 2018.

Seuls les enfants savent aimer, et si on en discutait ?

Un premier roman pour Cali

Plus connu pour son métier de chanteur, Cali a décidé de toucher à un autre art : la littérature. Les années 2016 et 2017 semblent avoir été importantes pour le chanteur et l’écrivain car, il a souhaité mettre en exergue son enfance, sa famille et notamment la tragédie qu’il a vécu. Dans Seuls les enfants savent aimer, il inscrit les souvenirs d’une mère, d’un père et de ses 6-7 ans .

Un livre qui fera raisonner, aux aficionados de Cali, les paroles de sa chanson, Annie Girardot. Que dit-elle ?

Un père, qui pleure, un père perdu, qui enlace ses quatre enfants sur son lit.

Bruno, ce jeune garçon

Seuls les enfants savent aimer met en lumière la vie de Bruno durant quelques mois. Une période définie qui a bouleversé Cali lorsqu’il avait 6 ans. Le 5 janvier, sa mère décède. Tout au long du livre, il va décrire ce qu’il perçoit, ce qu’il ressent, ce qu’il voit et ce qu’il comprend.

Inconsciemment, il sait que sa mère n’est plus là car à travers les pensées ou les moments de vie, il note une absence inhabituelle. La sphère temps lui est impossible à définir. Le temps passe, voilà tout. C’est un cosmos qui lui rappelle que son père est triste, que sa grande soeur devient la femme de la maison, que ses sentiments vis-à-vis de son meilleur ami, Alec, et de cette fille Carol, sont évolutifs. Parfois, il définit le temps clairement et parfois, il le traduit par des évènements marronniers comme la fête catalane du mois de juin, les vacances scolaires, son anniversaire…

Il refuse clairement l’idée que sa mère ne reviendra plus. C’est une absence temporaire qui est vécue dans l’attente d’un retour. Il n’existe pas de haine ou de colère exprimée vis-à-vis de sa mère, cependant, elle existe contre certains de ses camarades, Christophe, l’animateur, ou les enfants de la colonie. Aura-t-il un déclic ?

Le livre est écrit à la manière d’un enfant de 6 ans. Il traduit l’insouciance et l’innocence de ses actes.

Quand et où le lire ?

Dans le sud de la France, les pieds dans l’eau.

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.