noir comme la mer Mary Higgins Clark

Noir comme la mer est un livre écrit par Mary Higgins Clark. C’est un roman à suspens qui invite le lecteur à embarquer sur le luxueux navire, le Queen Charlotte, pour une croisière de six jours. L’intrigue se porte sur un collier d’émeraudes ayant appartenu à Cléopâtre et dont la riche propriétaire va en subir la malédiction. Pourquoi avoir pris ce collier ? Qui l’a tué ? Qui va survivre ?

Noir comme la mer est paru le 10 mai 2017 aux Editions Albin Michel.

Mon avis sur Noir comme la mer – Note 3/5

Mary Higgins Clark est connue pour ses livres à suspens et celui-ci se note de manière originale car il se déroule sur un navire de croisière. On y retrouve tous les éléments : un lieu, des personnages intrigants au passé plus que douteux et surtout un crime. C’est un roman agréable pour se l’approprier durant des vacances ou une lecture du soir. Facile à lire, il nous entraîne à vouloir découvrir la suite.

Tout au long du livre, on prend le rythme de croisière, c’est-à-dire on avance doucement mais surement. Mais la fin du roman m’a laissé perplexe. On accélère abruptement dans le temps en expliquant deux trois éléments sur les personnages et cela se termine ainsi.

Les protagonistes ont bien été définis par Mary Higgins Clark et elle leur a donné à chacun une spécificité qui nous pousse à nous interroger sur la culpabilité ou l’innocence de tel ou tel personnage. Nous pouvons ainsi retrouver, une dame collante cherchant désespérément un mari riche. Un couple d’origine modeste qui a gagné, dans le passé, au loto et qui s’offre une croisière luxueuse ; mais qui se mêlent beaucoup trop des agissements des uns et des autres. Une jeune gemmologue dont la réputation va s’aggraver au cours du voyage. Une assistante qui redoute la découverte de ses manipulations…

Cette histoire tangue, positivement, à droite et à gauche pour nous laisser douter de chacun des personnages. Des protagonistes qui nous font des piqûres de rappel sur la beauté du bateau et surtout, de sa ressemblance avec le Titanic. Le propriétaire se targe d’avoir voulu plagier en partie la magnificence et la grandeur de ce paquebot au destin tragique.

Quand et où le lire ?

Ce livre se découvrirait parfaitement sur une serviette de plage ou sur un transat à la campagne.

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

2 commentaires

  1. Author

    Merci beaucoup de votre retour constructif ! 🙂

  2. Une croisière dans mon salon ou mon lit. Des descriptions sublimes qui font rêver avant le sommeil; des personnages soit attachants mais quelques-uns avec une double face. Et c’est un polar!! rien de dégoutant mais des descriptions de journées sur un bateau qui invite à acheter son billet de croisière (budget en moins) J’ai adoré, j’ai mangé l’histoire et j’étais désolée de tourner la dernière page. J’aurais aimé une croisière d’un mois, pour lire cette vie de rêves. Cette croisière est un chocolat exquis avec un centre empoisonné. Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.