Naufrage du Titanic 1912

Naufrage du Titanic : nuit du 14 au 15 avril 1912

Que savons-nous réellement du naufrage du Titanic durant la triste nuit du 14 au 15 avril 1912 ? Le navire de la White Star Line aurait-il pu échapper au pire ? Tous les passagers auraient-ils pu survivre ? Découvrons-le ensemble.

Le naufrage du Titanic

Le Titanic a coulé dans l’Océan Atlantique Nord au large de Terre-Neuve à 2H20 le lundi 15 avril 1912. Regardons ce qu’il s’est passé durant cette tragique nuit.

L’équipage et les personnalités

Pour commencer, citons les fameux noms de certains membres de l’équipage du Titanic : Bruce Ismay, le président de la White Star Line, Thomas Andrews, l’architecte du Titanic, le Commandant Smith, William Murdoch, le 1er officier, Jack Philipps, télégraphe sans fil (chef), Wallace Hartley, chef d’orchestre du navire (et ses musiciens).

Quant aux particuliers, vous reconnaitrez certains noms de la première classe avec : John Jacob Astor, le plus riche homme du bateau, Margaret Brown, Benjamin Guggenheim et sa maîtresse…

John Jacob Astor et son épouse Madeleine, Titanic
John Jacob Astor et son épouse Madeleine, Titanic
Source https://commons.wikimedia.org/wiki/File:JJAstorIV.jpg

La chronologie du naufrage minute par minute

Dès le début de la journée, les navires naviguant au large de Terre-Neuve commencaient à prévenir des dangers d’icebergs dans cette zone de l’Atlantique Nord.

Dimanche 14 avril 1912 – les alertes

9h – Le bateau Caronia envoie des messages pour avertir la présence de growlers (des ‘petits’ morceaux de glace au niveau de l’eau).

13H42 – Le Baltic s’adresse au commandant Smith. Ils ont vu une grande quantité de champs de glace.

13h45 –  L’Amerika prévient de la présence de deux grands icebergs rencontrés. Message qui ne quittera pas la maison radio car Jack Philipps était en surcharge de travail à bord du Titanic.

14H31 – Message du Noordam relayé par le Caronia : glaces signalées.

19H30 – Du Californian à l’Antillan : trois gros icebergs. Le message sera transmis à l’officier du quart mais pas au commandant Smith.

21H40 : Du Mesaba au Titanic : glaces épaisses et de nombreux gros icebergs avec l’envoi des coordonnées précises, mais le message ne sera pas transmis et Jack Philipps continuera son travail.

22H55 – Le Californian signale au Titanic : qu’ils sont bloqués par les glaces. Jack Philipps lui répond « Fermez-la ! Je suis en liaison avec Cape-Race !« .

23h40 – Le nid-de-pie sonne la cloche 3 fois et téléphone pour avertir d’un danger droit devant. Murdoch ordonnera directement de mettre les machines sur STOP et arrière toute. Entre l’alerte du vigie et le Titanic touchant l’iceberg, il se passera : 37 secondes.

Collision Titanic Iceberg
Collision Titanic avec l’Iceberg
Source: National Geogrpahic – The Final Word With James Cameron
https://www.youtube.com/watch?v=FSGeskFzE0s

Lundi 15 avril 1912 – le début du naufrage

A partir de minuit – Le Titanic enverra des messages de détresse.

00h05 : Le commandant Smith ordonne aux officiers de préparer les canots.

00h15 – Le Provence reçoit le signal de détresse du Titanic : CQD, suivi de l’indicatif du Titanic : MGY. En parallèle, le Mount Temple envoie au Titanic qu’il se trouve à 49 miles (91km) et se porte à son secours.

A 00h20 – Le Carpathia a été joint, la communication sera établie à 00h25, le commandant Arthur Rostron sera averti et indiquera qu’il arrivera immédiatement à leur secours.

00h25 – L’ordre est donné de faire monter les femmes et les enfants en premier.

A 00h30 – Le navire allemand Frankfurt appelle le bateau de la White Star Line. Le tragique paquebot lui envoie sa position et l’alerte de détresse (CQD). A 00h34, le Frankfurt rappelle et lui demande « quel est votre problème », Jack Philipps lui répète qu’ils ont heurté un iceberg et qu’il avait demandé au commandant du navire allemand de venir immédiatement. Le Frankfurt lui reposera la même question 20 minutes après. Jack Philipps, lui rétorquera : « Imbécile ! Restez sur la fréquence, mais ne coupez plus nos communications. » Il y a clairement non-assistance à personnes en danger, il sera épargné lors du procès car le navire allemand se trouvait à 170 miles (315,35 km) du Titanic.

Commandant Smith et Jack Philipps : SOS
Smith & Jack Philipps ordonnant d’envoyer le message de détresse
Source: « The Wireless Man » by Francis A. Collins, Grosset & Dunlap Publishers, New York, Copyright 1912 by The Century Company.

00h45

On dit à Jack Philipps d’envoyer ‘SOS’ au lieu de ‘CQD’ car c’est le nouveau code/signal de détresse (sachant que CQD est aussi connu des navires). Le Titanic n’aura pas envoyé le premier SOS de l’histoire mais restera le plus connu.

On envoie également les premières fusées de détresse à intervalle de 1 minute (pour signaler une demande de secours).

Le canot 7 sera le premier à descendre et embarque 27 personnes (vs 65 personnes).

00h55 – Le canot 6 embarque 27 personnes, dont Margaret Brown. Durant les trente premières minutes, on hésitera à trop charger les canots de peur qu’ils se brisent en descendant.

1H30 – L’avant du bateau pique dans l’eau. Les canots 11 et 15 partent en surchargent avec chacun 70 personnes. Le canot pliable C prend 71 personnes et le canot 14, 63 personnes. A 1h35, le canot 13 part.

1h55 – Un canot de 40 personnes se rempli ainsi que le canot de secours 2, avec 26 personnes à bord. A tribord, Murdoch fait monter 41 personnes dans le canot 5.

2h15 – L’avant du paquebot disparait.

2h17 – Le Titanic se casse en deux, au niveau de la 3ème cheminée.

2H20 –  La partie arrière coule définitivement. Le naufrage du Titanic est complet.

2h40 – Plus de lumières aperçues par les bateaux au loin, mais 3 autres fusées sont envoyées.

vers 4h – Le Carpathia arrivera pour secourir les passagers survivants.

Naufrage du Titanic 1912
Le Titanic en train de sombrer sous les yeux des survivants
Source: Rue des Archives/Rue des Archives/Tallandier

Quels sont les chiffres ?

  • Environ 705 survivants et 1 645 morts
  • Quand la partie avant du Titanic a percuté le fond de l’iceberg à 23H40, le paquebot était à 40 noeuds.
  • Ce qui généra, 6 petites entrailles le long du premier tier avant.
  • 14 canots en bois pour 65 personnes (en réalité 75), 2 canots de secours pour 40 personnes, 4 radeaux pour 47 personnes. On pouvait remplir 1 178 personnes pour un total de 2 201 passagers.

Pour aller plus loin

Envie d’en apprendre davantage sur le naufrage du Titanic ou sur les différentes anecdotes ? Découvrez :

Sources :

http://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2017/01/04/26010-20170104ARTFIG00236-titanic-le-recit-des-survivants-publie-dans-le-figaro-en-1912.php

http://gallica.bnf.fr/blog/01012013/le-naufrage-du-titanic-dans-la-presse-1912

Livre Le Titanic de Gérard Piouffre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.