Mrs Dalloway Virginia Woolf

Mrs Dalloway de Virginia Woolf

Mrs Dalloway est un livre écrit par Virginia Woolf. Durant toute une journée, on plonge dans la vie de Mrs Dalloway. On s’immisce dans l’esprit de chacun des personnages qui entourent cette femme, qui a semble avoir si vieillie. Une journée où l’on se laisse rappeler à l’ordre par Big Ben qui sonne toutes les trente minutes.

Mrs Dalloway est (réap)paru aux Editions Folio Classique.

Mon avis sur Mrs Dalloway  – Note 4/5

Mrs Dalloway dépeint la société dans laquelle vit Virginia Woolf. Elle souhaite y inscrire tout ce qu’elle perçoit et elle va réussir à relever ce complexe challenge en s’intégrant dans l’esprit des personnages qui entourent Mrs Dalloway, tels que son mari, son meilleur ami, sa fille, ses amis… Un roman presque psychologique tellement la réflexion des personnages est poussée.

Mrs Dalloway

Big Ben

Toute une journée à passer avec Mrs Dalloway, qui organise une fête de grand nom chez elle. On a le sentiment de visualiser d’une toute autre manière les livres qui traitent d’une journée dans la peau d’une femme, tels que 24 heures dans la vie d’une femme de Stefan Zweig.

Notre élément qui nous rappelle à la réalité est Big Ben. Toutes les demi-heures, cette immense horloge sonne. Elle rappelle à Mrs Dalloway qu’il faut qu’elle s’active, que la journée passe vite. Cependant, elle nous semble bien plus longue que de celle vécue par la protagoniste. En effet, on passe dans l’esprit d’un personnage à l’autre. Tous torturés par un une folie : l’amour, le suicide, la jalousie… Ils ont tous vieillis mais où sont-ils ? Ravagés par ce manque, par une solution qui les rendrait davantage heureux. Ils se rendent tous compte, et y compris Mrs Dalloway, qu’ils ne sont que l’image d’un faux bonheur, qu’ils sont détruits pour certains de l’intérieur et que tout ce qu’ils ont construit les amènent à s’interroger sur leur besoin d’aujourd’hui.

Seul Big Ben trône vaillamment à Londres, seul Big Ben est rationnel et nous indique le temps qui passe, le passage de la vie et de ses conséquences sur l’être humain.

La folie…

… Suicidaire

On parle de suicide et de folie dans ce livre. Et si l’on connaît la vie de Virginia Woolf, on comprend qu’elle parle surement d’elle. Des médecins qui l’ont entouré et qui finalement n’est qu’un leurre. Le suicide est la solution à sa folie qui la démange. On voit naître ces deux personnages, qui pour l’un est fou amoureux de son mari et pour l’autre qui comprend la détresse de sa femme mais qui n’arrive plus à garder la tête haute. Faire semblant jusqu’au jour où…

… Superficielle

Mrs Dalloway va choisir l’amour représentatif avec Wickham, ou plus simplement Mr Dalloway. C’est ainsi qu’elle le nomme lors de leur rencontre. Elle avait malentendu son nom. Serait-ce un clin d’oeil à Orgueil et Préjugés de Jane Austen, où un certain Wickham superficiel va vouloir ravager le coeur de notre chez Lizzie ?

La lecture

Il faudra s’accrocher car ce livre demande beaucoup de concentration pour bien entendre la raison de chacun des personnages. Il n’y a pas de chapitre, juste un fil en continu qui ne cesse d’avancer jusqu’à la mort, la fin de cette soirée.

Quand et où le lire ?

Dans un endroit où vous ne serez pas dérangés, tel que dans un train ou dans un avion.

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.