Marie Antoinette à la rose au Petit Trianon

Marie-Antoinette à la rose de Elizabeth Vigée Le Brun

 Le fameux portrait de Marie-Antoinette à la rose a fait le tour du monde. Elizabeth Vigée Le Brun, qui était devenue son peintre officiel, était la seule à réussir à capter les traits transparents de la reine de France.

Découvrons ensemble l’origine de ce tableau et où est-ce que l’on peut le trouver.

Portrait de Marie-Antoinette à la rose

Le portrait d’origine, celui à la chemise

En 1783, le 31 mai le peintre Elizabeth Vigée Le Brun est reçu, grâce à Marie-Antoinette, à l’Académie Royale de peinture et de sculpture. En cette même année, elle intervient au Salon de 1783 et y représente un portrait de la reine nommé : Marie-Antoinette en chemise.

Marie Antoinette en chemise Elizabeth Vigée le brun
Marie-Antoinette en chemise de Elizabeth Vigée Le Brun Source : Grand Palais / © Hessische Hausstiftung, Kronberg im Taunus

Cette peinture fut une révolte lors du Salon de l’Académie royale, le 25 août 1783. Il était inconcevable de montrer une souveraine aussi accessible. Elle est vêtue d’une robe blanche à l’anglaise, dite « en chemise » ou « en gaulle », d’une matière simple qu’est le linon ou la mousseline de coton. De larges rubans dits à « l’enfant » sont noués dans le dos de la reine. Marie-Antoinette possède ce chapeau de paille et a les cheveux tombant sur les épaules. Aucun bijou n’est également illustré. Bien que cette tenue soit le signe de modernité, cette tenue peut faire penser à l’image des actrices. Ce style vestimentaire et cette simplicité d’une reine composant un bouquet de roses la rapprochent trop près de ses sujets et brusque l’image d’inaccessibilité des souverains. Ce portrait de Marie-Antoinette, très intimiste, laisse la sensation de la voir en tenue négligée et alimentera, par la suite, la rancoeur envers l’Autriche et indirectement envers l’autrichienne, Marie-Antoinette.

Marie-Antoinette en chemise sera retiré immédiatement du Salon.

Le portrait remplacé, celui à la rose

Suite à ce scandale, au Salon de l’Académie royale, Elizabeth Vigée Le Brun s’empresse de refaire le portrait de la souveraine française. Le titre de la peinture est ainsi nommée : Marie-Antoinette à la rose.

Marie Antoinette à la Rose portrait
Marie-Antoinette à la Rose, 1783
Copyright: Château de Versailles

Cette nouvelle peinture remplacera son précédent avant la fin du Salon. Elle effacera, ainsi, la colère et l’ébranlement de ces gens, qui apprécieront davantage l’image de la reine donnée dans ce portrait. Marie-Antoinette y est représentée de manière conventionnelle, ce qui plaira aux personnes choquées du premier portrait. Cette nouvelle peinture de la reine obtiendra un fort succès et plusieurs répliques seront faites.

Dans ce portrait de Marie-Antoinette à la rose, on retrouve la posture et les traits d’origine de la peinture précédente. Tout le reste sera modifié :

  • le fond – on peut supposer que ce sont les jardins du Petit Trianon ou du Hameau de la reine, qu’elle affectionnait tant.
  • la coiffure – est travaillée et plus harmonieuse
  • les bijoux – elle porte un double rang de perles au cou
  • la tenue – une robe à la française (et non plus à l’anglaise) en satin brillant bleu-gris, avec un noeud rayé posé sur la poitrine. De fines dentelles sont brodées sur la tenue royale. Chaque bras possède une triple manchette.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en découvrir davantage sur Marie-Antoinette ou sur Versailles, je vous encourage à découvrir :

  • Le Temple de l’Amour, que la reine affectionnait tant. Situé dans les jardins anglais du Petit Trianon, cette balustrade à l’amour fut grandement appréciée de ses contemporains.
  • Cette peinture se situe aujourd’hui dans le château du Petit Trianon. Un endroit idéal qui rappelle le fond de ce portrait.

Sources: Livre, Un jour avec Marie-Antoinette & Château de Versailles

4 commentaires

  1. Author

    Bonjour Natacha,

    je vous remercie de votre message, qui me fait très plaisir, et de votre partage.

    Savez-vous quel est le nom de cette peinture ? je suis curieuse de découvrir à quoi elle ressemble.

    belle journée,

    Auria

  2. Très intéressant ton article. Vigee LeBrun a vraiment ce talent pour faire ressortir le naturel, le réalisme d’un portrait. Dire que pourtant présenter des portraits avec des habits de Gaule va peu à peu se diffuser dans les familles aristocratiques. Dans le château où je travaille la famille possède un sublime portrait d’une ancêtre peint à l’anglaise par notre Vigée Le Brun

  3. Author

    Merci beaucoup pour votre partage. Il est toujours agréable de lire des avis positifs comme le vôtre. J’espère que cet article vous aura plu. Avez-vous eu une chronique préférée au sein de ce blog ? Belle journée, Auria.

  4. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.