Les trois mousquetaires

Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas

Les trois mousquetaires est un livre classique écrit par Alexandre Dumas. Un roman de cap et d’épée ? Vous êtes bien servis avec ce livre romanesque de ce grand écrivain français du XIXème siècle. Nous retournons au temps de Louis XIII où Athos, Porthos et Aramis font la rencontre d’un nouvel et très jeune ami, d’Artagnan. Ils auront tous les quatre pour mission de protéger l’honneur de la reine Anne d’Autriche face à des opposants tels que le cardinal de Richelieu.

Ce que j’ai retenu : Les trois mousquetaires

Parlez-moi d’histoire, parlez-moi d’aventure, parlez-moi d’amitié et me voilà comblée par ce roman d’Alexandre Dumas, qui ne cesse de vanter les mérites de belles et sincères amitiés face à des causes qui décuplent leur bravoure, leur honneur et leur confiance mutuelle.

L’amitié

On plonge aisément dans ce temps, dans un Paris qui se dévoile être plus simple d’apparence, mais plus violente d’aspect. On s’immisce délicatement dans la vie de cette reine, des recoins du Palais Royal mais aussi dans la vie quotidienne de ces braves mousquetaires, qui n’ont que pour devise : tous pour un et un pour tous. Ces quatre hommes ont tous une personnalité bien distinctes qui les amènent à découvrir des passions amoureuses, des envies religieuses, du désespoir… On apprend de leur quotidien, de leur laquais, de leur honneur. A la vie, à la mort. On s’extase à lire cette incroyable passion amicale qui lie ces trois et puis ces quatre mousquetaires. L’amitié et l’honneur avant tout. Il est difficile d’expliquer ce que l’on peut ressentir face à cette écriture, à cette description de chacun d’entre eux. On souhaite vivre cette amitié foudroyante et si l’on ferme les yeux, on s’aperçoit que nous la possédons. Alors, lire Alexandre Dumas reste un pure plaisir. On retrouve cette seconde famille, nos amis.

L’histoire des ferrets

Alexandre Dumas est un friand de ces anecdotes terribles qui ont fait l’histoire des reines. Il aime les retranscrire à sa manière dans ses romans. Nous pouvons citer le Collier de la reine, avec Marie-Antoinette et le cardinal de Rohan. Ici, dans Les trois mousquetaires, nous nous référons à l’affaire des ferrets de diamants de la reine Anne d’Autriche et à son infidélité. Vrai ou non, ces ferrets auraient été donnés au duc de Buckingham afin de montrer les gages d’amour que la reine de France lui donnait. Remontons quelques jours plus tôt, où Henriette, soeur de Louis XIII, se maria par procuration avec le roi d’Angleterre Charles 1er. Cette nouvelle reine se devait d’être accompagnée jusqu’à la frontière. Anne d’Autriche fera le trajet. Du côté anglais, c’est le duc de Buckingham qui se devait d’escorter Henriette depuis la frontière jusqu’à sa nouvelle patrie. Il est dit que le duc et la reine de France se sont plus et ont pratiqué quelques acrobaties intimes. La Rochefoucauld rapportera, plus tard, qu’elle aurait offert au duc de Buckingham des ferrets, que Louis XIII lui aurait donné.

Il ne vous reste plus qu’à découvrir ce livre classique d’Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires.

Quand et où le lire ?

A le lire à la campagne ou sur le Pont Neuf à Paris !

Pour les amoureux d’Alexandre Dumas, vous pouvez découvrir :

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.