La Fontaine Erik Orsenna

La Fontaine, une école buissonnière de Erik Orsenna

La Fontaine, une école buissonnière est un livre écrit par Erik Orsenna. On connaît tous ce cher M. Jean de La Fontaine. Il a bercé notre enfance en apprenant ses Fables, telles que le Corbeau et le Renard. Mais qui était La Fontaine, comment a-t-il évolué ? Qui étaient ses protecteurs ? Découvrez la face cachée de ce cher créateur des Fables.

La Fontaine, une école buissonnière est paru le 16 août  2017 aux Editions Stock & France Inter

Mon avis sur La Fontaine, une école buissonnière – Note 4/5

On pense savoir qui était Jean de La Fontaine, mais en vérité se cache là un personnage bien différent de notre imagination. Erik Orsenna s’est amusé à nous parler de cet être, qui a grandement participé à notre littérature française. Vous en apprendrez davantage sur ses relations avec les femmes, sa carrière, ses protecteurs…

Les deux personnages

Erik Orsenna

Erik Orsenna a pris du plaisir à la rédaction de ce livre La Fontaine, une école buissonnière. Clairement, il nous parle ; sa plume est fluide et intéressante. Il nous ramène parfois à notre siècle pendant qu’il discute de ce cher M. de La Fontaine. Il lit dans nos pensées et nous fait gentiment patienter avant d’arriver au chapitre sur les Fables. Il sait que l’on attend que cela, or pour arriver à ce plaisir il faut connaître avant le personnage. N’ayez crainte, le livre se lit rapidement et Erik Orsenna a fait en sorte que l’on retienne le principal.

La Fontaine

Qui était ce personnage ? Faisait-il l’unanimité auprès des intellectuels de son époque ? Il faut avant tout souligner que La Fontaine était sous la protection de Fouquet. Et comme l’histoire nous la contait, Fouquet a été radié par Louis XIV. Par conséquent, La Fontaine aussi, d’autant plus qu’il était un fervent et fidèle défenseur pour la liberté de son ami, Fouquet.

On le disait feignant car il vivait aux dépens de ses amis pour se loger. En vérité, là où il a donné le plus de sa personne n’était pas à sa charge des Eaux et Forêts, mais à la création de ses deux cents et quelques récits. Il en a écrit des Fables ! Elles étaient pertinentes, agréables et éducatrices. Ses premières fables se dirigeaient à l’attention du Dauphin de France, fils de Louis XIV. Par la suite, tout le monde se les arracha. Il prenait un temps fou pour bien les rédiger. Il les raturait, il recommençait parfois presque à zéro pour tenter d’atteindre la perfection.

Mais ses Fables ne sont pas tout, il était friand d’histoires grivoises qu’il contait à ces comtesses, marquises ou tout autre personne qui recouraient à des besoins de divertissement. D’ailleurs, il aimait les femmes mais pas réellement la sienne (ni son fils d’ailleurs). On ne sait comment elle a survécu, ce qu’elle est devenue.

Enfin, nous apprendrons qu’il est entré à l’Académie Française mais pas sans difficultés !

Quand et où le lire ?

Sur les bancs publics pour nous rappeler les bancs / chaises de notre école primaire (bien entendu, si vous avez eu des bons souvenirs de votre scolarité). Sinon, dans un bois durant un pique-nique.

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.