harry potter saga livre antiquité

La toute première fois que l’on a entendu parler d’un certain Harry Potter fut en 1997. Le livre Harry Potter à l’école des sorciers fut le premier tome d’une longue série de J.K. Rowling, qui dura jusqu’en 2007. Quant à son adaptation cinématographique, ce fut en 2001 que nos petits yeux d’enfant ont pu découvrir la concrétisation de ce monde magique.

Harry Potter, et si on en discutait ?

Il y a plus de vingt ans que la saga Harry Potter est sorti et son effet ne cesse de s’accroître dans l’esprit des enfants, adolescents et adultes. Je vous invite à découvrir les deux sources d’inspiration (parmi beaucoup d’autres) de J.K. Rowling.

P.S. : votre avis m’intéresse, n’hésitez pas à me dire ce que Harry Potter vous a apporté à vous ! 🙂

Première source d’inspiration de J.K. Rowling : les contes de fées

Rien d’étonnant me diriez-vous ? Oui et non, les contes de fées ont pour origine de nombreux pays. Si nous prenons Cendrillon, nous serons pas étonnés de constater ces chiffres : Sur une période 1000 ans d’histoire, 700 versions ont jailli. De l’Egypte ancienne, au Japon, au Brésil, en Afrique… Cendrillon n’a pas connu de répit ! On note sa première apparition vers les années 850/860 en Chine.

harry potter et le prisonnier d azkaban café
Livre Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban à la terrasse d’un café

Il est aussi supposé que J.K Rowling s’est inspiré du livre de Bruno Bettelheim, la psychanalyse des contes de fées. En effet, nous retrouvons des éléments qui répondraient à ceci avec :

  • la notion d’abandon : Harry Potter est indirectement abandonné par ses parents. Il existe ainsi cette peur de l’abandon.
  • la chouette blanche, Hedwige qui est l’oiseau de Harry Potter. Un oiseau dans les contes de fées représente l’intelligence, la sagesse. La blanche colombe est elle même la signification de la pureté. L’oiseau est souvent représenté après que le personnage principal ait rencontré deux autres types d’animaux : celui de la terre et de l’eau. Par étape, le personnage atteint la sagesse et grandit. Harry Potter incarne l’intelligence, il est au-dessus des autres animaux.
  • les 3 amis : Harry Potter (le surmoi?), Hermione, la raisonnable (moi) et Ron, le colérique (ça). Hermione et Ron représentent les deux parties de Harry Potter. Ce sont les deux parties également d’un enfant qui se cherche et qui a besoin de trouver un équilibre. Souvent le ça, ici Ron le meilleur ami de Harry, domine l’enfant. L’enfant ou l’adolescent doit poursuivre sa quête vers le moi. Au passage, le chiffre 3, est un numéro clé des contes de fées.
  • la forêt, son moi intérieur : Harry possède une colère intérieure assez forte (pas autant que Ron) et a besoin de comprendre qui il est, d’où il vient et vers où il va. Ses craintes, ses frayeurs ont été très peu écartées car personne n’était là pour le guider. Toutefois, sur ces 7 tomes, on note l’évolution de Harry Potter qui entre dans cette forêt sombre et terrifiante afin d’apprendre à se connaître. Il doit passer par là, la chose est inévitable s’il veut grandir. Ainsi, il va apprendre à connaître qui est Voldemort, apprendre comment le combattre et cela étape par étape.
  • le surmoi : est lié à mythologie plutôt car il représente quelque chose de presque inatteignable en quelque sorte. Par exemple, un enfant peut désirer devenir président. Il est peu probable que tous les enfants de la terre le deviennent mais certains peuvent s’inspirer d’un parcours de président afin de s’accomplir. Harry Potter, lui, est cette exception. Il est un héros de la mythologie grecque qui va accomplir des tâches difficiles pour son âge et saura s’en sortir tel un demi-dieu.

Si vous souhaitez aller plus loin dans les contes de fées, je vous conseille de lire mon analyse sur le livre : la psychanalyse des contes de fées, vous pourrez y trouver des éléments qui vous rappelleront Harry Potter !

Seconde source d’inspiration de J.K. Rowling : La mythologie

Comme vous l’avez compris, il y a une distinction entre l’objectif d’un conte de fées versus celui de la mythologie. Pour l’un, il est destiné aux enfants, pour l’autre aux adultes. J.K. Rowling mélange les deux.

le monde antique de harry potter
Livre Le monde antique de Harry Potter
  •  la chouette, Hedwige : elle inspire l’intelligence mais est également l’animal d’Athéna, protectrice d’Athènes. Dans l’Iliade, vous lirez à de nombreuses reprises la déesse aux yeux de chouette. Tout comme Athéna, Harry Potter est un guerrier et possède cette intelligence tactique.
  • Athéna en romain c’est Minerva (Minerve en français) et Minerva dans Harry Potter, c’est le professeur McGonagall. Tout comme cette déesse grecque, Minerva protège des héros, ici c’est Harry Potter. Elle est également un fin stratège et dirige le commandement des opérations lors de la bataille finale contre Voldemort.
  • Touffu, le chien à trois tête. Dans la mythologie grecque, Touffu se nomme Cerbère et c’est un chien à trois tête qui garde l’entrée des Enfers. Touffu s’apaise lorsqu’on lui joue de la musique, pour Cerbère c’est pareil ! Quand Orphée vient chercher sa femme Eurydice dans les Enfers, il endort le chien en lui jouant de la musique.
  • Basilic, le serpent dans les sous-sols de Poudlard : il tue rien qu’avec son regard. Eh oui, encore un serpent de la mythologie que l’on peut s’amuser à comparer avec Python, le serpent tué par Apollon. Le serpent est l’animal préféré de Hadès (Pluton en romain), le dieu des Enfers. Il n’est pas rien si l’on retrouve le serpent dans les sous-sols. Le serpent est également connoté comme étant un être maléfique. Dans les fables de la Fontaine, vous remarquerez par exemple que les vers où le ‘s’ est souvent prononcé provient du méchant.

Tout cela pour dire que Harry Potter c’est un peu Achille, un surhomme doué d’un talent extraordinaire. Si on le compare à Achille, il est à noter que Harry Potter n’a pas le physique d’un héros grec : pas d’abdos, petit, binoclard, bref il a tout sauf le physique hyper grand et luisant d’Achille. Toutefois, cela n’empêche pas à Harry Potter de se distinguer, d’être ambitieux et d’atteindre un certain niveau. Il sauve en quelque sorte Poudlard en se sacrifiant tel un vrai héros grec !

Si vous souhaitez en découvrir davantage sur toutes ces allusions liées à la mythologie grecque (car il y en a un paquet), je vous conseille de lire le livre Le Monde Antique de Harry Potter, une encyclopédie écrite par Blandine Le Callet. Le petit plus sont les nombreuses illustrations de sa fille Valentine, qui permettent de s’évader !

Quand et où le lire ?

Harry Potter, les 7 tomes : dans un château écossais ! Le Monde Antique de Harry Potter, chez vous avec vos 7 tomes ! 🙂

Et vous, votre avis ? Qu’est-ce que Harry Potter vous a apporté dans votre vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.