ecrivains livres

Aujourd’hui, je vous propose un article qui regroupe trois livres de la rentrée littéraire 2017 et traitant de l’écrivain. Pour l’un, on va s’orienter sur la foi d’un écrivain de Joyce Carol Oates (comment devenons-nous écrivain ?), pour le deuxième, Michel Bouquet va nous introduire Molière et enfin pour le troisième, l’éloge des écrivains maudits par Patrick Poivre d’Arvor.

Comment devenir écrivain, et si on en discutait ?

La foi d’un écrivain de Joyce Carol Oates

Un court livre qui permet à son lecteur d’entendre comment on devient écrivain et qu’est-ce qui nous inspire au plus profond de nous. Pour Joyce Carol Oates, cela viendra dès son enfance avec Lewis Caroll. Alice aux pays des merveilles a été et sera son fil rouge.

En parallèle, elle nous donne des tips, tels que marcher. La promenade est le sport de l’écrivain, cela développe son inspiration. Oscar Wilde marchera en pleine nuit. D’autres encore estimeront que 4 heures de marche par jour était le minimum à faire pour passer une bonne journée et, surtout pour développer son imagination.

S’inspirer d’auteurs, qui nous sont agréables, fait aussi partie des sentiments de Joyce Carol Oates. En effet, qui pourrait mieux nous inspirer que nos écrivains adorés ?

Question à mes chers lecteurs : Avez-vous la plume facile ?

Plus d’info, sur La foi d’un écrivain.

Michel Bouquet raconte Molière

Qui pourrait mieux nous parler de Molière que Michel Bouquet ? Ce grand comédien qui a joué de nombreuses pièces de cet écrivain comique. En dehors de sa troupe, dont Michel Bouquet dévoile quelques coquetteries, on découvre que Molière faisait partie du service du roi et qu’il était raillé par les nobles de la cour. Un jour qu’il se promena, il se fit littéralement rayé le visage par les diamants d’un noble. Il faut dire que Molière avait la protection du roi et que cela générait des jalousies croissantes.

Le livre est bien écrit. La plume de Michel Bouquet est fluide. On apprécie le parallèle de ses rôles joués dans les pièces de théâtre de Molière.

Pour plus d’info sur Michel Bouquet raconte Molière.

L’éloge des écrivains maudits par Patrick Poivre d’Arvor

Grande surprise fut-elle lorsque j’appris que notre PPDA national adorait la littérature et qu’il écrivait ! Il conte la fin de vie de 84 écrivains qu’il estime comme étant maudits. Certains, tels que Baudelaire, se jetteront dans l’alcool et/ou la drogue (l’opium) afin de trouver un peu de bonheur dans leur vie compliquée. D’autres encore, tels que Virginia Woolf, se suicideront.

Quelques surprises peuvent nous attendre sur des auteurs qui nous semblent inconnus et d’autres connus. On y apprend par exemple les penchants politiques extrêmes de Céline.

Chaque auteurs ne sont pas logés à la même enseigne car PPDA va réserver de nombreuses pages à ses écrivains adorés, tels que Baudelaire ou Fiodor Dostoïevski et d’autres bien plus pauvres en contenu.

Pour plus d’info sur L’éloge des écrivains maudits.

Quand et où le lire ?

Pour vous donner quelques frissons, je vous conseille de les lire près dans un château, près d’un feu de cheminée. Ou plus modestement, dans un bar à vin calfeutré.

Pour retrouver la photo, c’est sur Un Livre, Un Café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.