L’évocation du 14 février insinue tout de suite la Saint-Valentin, cette journée où les couples déclarent à nouveau leur flamme. En dehors de cette date, le 14 février dévoile des faits historiques dont on ne se douterait pas.

La Saint-Valentin – les Origines

Ce rituel de l’amour prend sa source dans diverses origines et légendes

Dans la Rome Antique, le 15 février, les Lupercales fêtaient la fertilité. Les hommes courraient après les femmes en les fouettant ce qui devaient les aider à devenir féconde. Cette fête païenne fut plus adoucit en étant interdite et remplacée par deux célébrations chrétiennes au Vème siècle : la Chandeleur et la Saint-Valentin.

C’est ainsi en cette date, que fut instaurer le décret du pape Gelase pour célébrer cette fête le 14 février.

Pourquoi le 14 février ? (une légende)

Parmi l’un des trois martyrs nommés Valentin, le prêtre Valentin fut enfermé par l’Empereur Claude pour cause de célébrations de mariage en secret. L’Empereur était effrayé à l’idée que ses soldats puissent s’amouracher d’une femme et perdre en performance sur le champ de bataille. Le prêtre fit connaissance avec la fille du geôlier à qui il rendit la vue et lui adressa un mot signé de la part de « Ton Valentin ». Il fut décapité le 14 février. En 1496, il sera canonisé et deviendra le saint-patron des amoureux.

Au XIVème siècle, en Angleterre, on pensait que le 14 février était assimilé à l’accouplement des oiseaux. Durant cette journée, on échangeait des mots doux à sa moitié, que l’on nommait Valentin. Cette pratique fut appréciée d’Othon de Grandson qui la relaya à Charles d’Orléans, qui lui-même la fit connaître à la Cour de la France au XVème siècle.

Le 14 février – les faits historiques 

La devise « Liberté, Egalité, Fraternité »

Le 14 février 1793, Jean-Nicolas Pache fut élu le sixième maire de la Commune de Paris et demanda à faire inscrire sur les bâtiments de la capitale la devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». Les Parisiens devaient suivre le mouvement en peignant sur le mur de leur maison : « unité, indivisibilité de la République; liberté égalité ou la mort ». Cette fin rappelant trop vivement la Terreur fut vite supprimée.

Le dépôt de brevet de l’invention du téléphone

Le 14 février 1876, Alexandre Graham Bell déposa le brevet de ce qui va devenir le téléphone.

L’hymne national, La Marseillaise

Interdite sous l’Empire et la Restauration, le 14 février 1879, La Marseillaise devient l’hymne national.

 

Sources :

http://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-du-telephone/

http://www.gouvernement.fr/partage/8724-le-14-fevrier-1879-la-marseillaise-devient-l-hymne-national-de-la-republique

http://www.elysee.fr/la-presidence/liberte-egalite-fraternite/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Valentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.